Projet RaspMotion

Aujourd’hui 07 novembre, Gebull se lance dans le Projet RaspMotion. Mais c’est quoi en fait?
Le but est de réaliser un boîtier autonome qui prend dans un intervalle précis des photos via une webcam. Les captures sont assemblées pour la réalisation d’un film en stopmotion ou timelapse. Le boîtier sera ensuite placé dans un endroit pour filmer son évolution. (chantier, paysage…)

Matériel:

  • Un boîtier fabriqué avec du tube PVC
  • Un raspberry pi
  • Une Carte SD 16go
  • Une Clé USB 16go
  • Une raspicam
  • Un câble d’alimentation miniUSB 5V (micro B mâle/A mâle)
  • Convertisseur 12/5V type allume cigare
  • Câble plus cosses batterie.
  • Une batterie gel de scooter « sla 12-4 teknix ».
  • Une vitre
  • De la colle

bouchon pvcmanchon pvcRaspberry-picarte sd 16gbRaspCambatterie

 

Le projet utilise un Raspberry PI (mini ordinateur) avec Raspian comme distribution linux.
Nous allons commencer par installer cette distribution sur la carte SD suivant ce tutoriel: http://www.epingle.info
Puis brancher et configurer la caméra « raspicam »: http://blog.nicolargo.com

Pour prendre les images qui serviront à la création du stopmotion, nous allons utiliser le logiciel raspistill.
Il est déjà installé sur raspbian et s’utilise en ligne de commande.
Dans le terminal, la ligne suivante permet d’enregistrer une image avec pour nom « photo » au format jpeg:

 raspistill --output photo.jpg

Voici la liste des commande utilisables: RaspiCam-Documentation.pdf

Après plusieurs essais j’utilise cette commande:

/opt/vc/bin/raspistill -tl 30000 -t 3600000 -w 1280 -h 720 -ex auto -rot 180 -th -n -o /media/RASPMOTION/images/stopmotion_1_%d.jpg

-tl             –timelapse pour lancer le mode.
30000      temps entre les photos en millisecondes = 30 secondes.
-t              –timeout pour limiter la durée.
3600000  durée du timelapse en millisecondes = une heure.
-w 1280   –width largeur de l’image en pixels.
-h 720      –height hauteur de l’image en pixels.
-ex auto   –exposure mode d’exposition.
-rot 180   –rotation si la caméra se retrouve à l’envers.
-th           –thumb vignette de l’image.
-n            –nopreview pour ne pas afficher de fenêtre de prévisualisation.
-o           –output nom du fichier de sortie.

Le %d étant remplacé par 1 pour la 1er image puis incrémenté.

 

calcul de la capacité de la clé USB:

La clé USB fait 16Go, 16384Mo ou 16777216Ko.
Une image en 640X480 pixels et compressée en JPEG fait 270 Ko au maximum sur un 1er essai.
Je peux donc prendre 62138 images.
Ce qui me fait 86 minutes de film avec une fréquence d’affichage de 12 images par secondes.

 

 

 

 

 

Pour éteindre la led de la raspicam, il faut ajouter la ligne "disable_camera_led=1" au fichier /boot/config.txt, et un petit morceau de ruban adhésif pour cacher les leds de la Raspberry.

11 Commentaires

  • 11 novembre 2013 - 12 h 09 min | Permalien

    J’ai un aspirateur inutilisé à la maison (avec sacs). Est-ce utile pour nos bidouilles ?

  • 13 novembre 2013 - 2 h 32 min | Permalien

    Pour le moment je ne vois pas l’utilité à part faire le menage 😉

    Je vient de découvrir un autre projet fort sympa: http://hackerloop.com/upstagram/

  • 17 novembre 2013 - 13 h 26 min | Permalien

    Le projet n’apparaît plus en tête du site. Peux-tu regarder ça dirk?
    J’ai reçu la caméra du raspberry. Sa détection avec motion est moins pratique qu’avec les webcams, je fais donc mes essais avec raspistill.
    Pour jeudi il serrait pas mal d’avoir une deuxième raspberry pour tester les deux logiciels en parallèle.

  • 17 novembre 2013 - 14 h 21 min | Permalien

    Je corriger le menu. Pas de problème pour une seconde rasp, j’amène jeudi une autre .

  • 17 novembre 2013 - 16 h 42 min | Permalien

    J’ai installé l’extension « Syntax Highlighter MT » à worldpress pour pouvoir intégrer du code.
    Voici la syntaxe: <pre class = " brush : bash shell " > </pre>
    Avec « bash shell » à remplacer selon le langage par:
    applescript
    actionscript3 as3
    bash shell
    coldfusion cf
    cpp c
    c# c-sharp csharp
    css
    delphi pascal
    diff patch pas
    erl erlang
    groovy
    java
    jfx javafx
    js jscript javascript
    objc obj-c
    perl pl
    php
    text plain
    py python
    ruby rails ror rb
    sass scss
    scala
    sql
    vb vbnet
    xml xhtml xslt html
    Par contre je n’ai pas regardé s’il y avait déjà un extension pour faire ça…

  • Greg
    21 avril 2014 - 19 h 24 min | Permalien

    Bonjour
    Très interessant merci du partage.
    Savez-vous si on peut utiliser autre chose que la raspicam, une webcam par exemple ?

  • 25 avril 2014 - 22 h 09 min | Permalien

    Je n’ai pas testé raspistill avec une webcam, à vérifier…
    Si non, tu peux utiliser le logiciel motion.

  • Greg
    1 mai 2014 - 17 h 59 min | Permalien

    Merci pour l’info, il n’y a plus qu’à mettre un peu les mains dans le cambouis …..

  • Alexis
    10 juin 2014 - 19 h 00 min | Permalien

    Bonjour et merci pour le partage,

    Dirk, je t’ai rencontré lors du salon du numérique au cddp de Niort au mois de mai dernier.

    Avec ton équipe de SolidR.net, tu m’as donné envie de me lancer dans l’aventure Raspberry.
    Je me suis donc équipé et commence à faire joujou avec la framboise … MAIS … je suis un Newbie et je découvre et apprends au fur et à mesure de mes explorations.

    Je m’amuse déjà avec une webcam et motion mais aujourd’hui je viens de recevoir ma raspicam et je voulais tester le timelapse. Tout fonctionne très bien sauf que je ne comprends pas comment déporter l’enregistrement sur une clé USB voir un partage réseau ; toutes les images s’enregistre dans le Home de l’utilisateur connecté.

    Quelqu’un pourrait il m’aider (en restant simple 😉 )?

    Merci d’avance.

  • 10 juin 2014 - 19 h 39 min | Permalien

    Salut Alexis
    Si tu utilises raspistill, dans la commande:
    /opt/vc/bin/raspistill -tl 30000 -t 3600000 -w 1280 -h 720 -ex auto -rot 180 -th -n -o /media/RASPMOTION
    « -o /media/RASPMOTION » indique le répertoire où sont enregistrées les images. Dans mon cas c’est une clé USB que j’ai renommé RASPMOTION. Tu peux utiliser le chemin absolu que tu veux en le récupérant dans le gestionnaire de documents. Par exemple: /home/(utilisateur)/Images
    L’article n’est pas terminé mais je vais m’y remettre.
    Il doit manquer comment lancer le logiciel au démarrage du rasp, un petit fichier texte sur la clé USB pour pouvoir configurer le stopmotion et comment encoder les images en une video.
    A+

    • Alexis
      10 juin 2014 - 21 h 48 min | Permalien

      Merci pour la rapidité de la réponse 😉

      Tout fonctionne très bien, voici donc la ligne de commande utilisée :

      sudo /opt/vc/bin/raspistill -tl 30000 -t 3600000 -w 1280 -h 720 -ex auto -th -n -o /media/15GO/image%d.jpg

      A très bientôt et merci encore pour ces tutto !

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *